[Aller au menu]

Concours de la Résistance 2018 : s'engager pour libérer la France

Le groupe Cerisier de l'Armée secrète (Archives départementales de la Dordogne, 1903 W 75)

Les débuts de la Résistance en Dordogne, son organisation et les combats de la Libération.

Pour la préparation du Concours national de la Résistance et de la déportation 2018, les Archives départementales de la Dordogne proposent une sélection de documents organisée autour de trois thèmes : les débuts, l'organisation de la Résistance et les combats pour la libération de la France.
Parmi ces documents, on notera les rapports de police faisant suite aux arrestations de Cendrieux et Saint-Vincent-de-Connezac en octobre1943, opération qui a brisé un réseau de l'Armée secrète et le camp du maquis de Cendrieux (consulter aussi : Durestal, un maquis brisé) : les interrogatoires et les documents saisis (instructions et notes) permettent aujourd'hui de comprendre l'organisation de ce groupe de Résistants.
Enfin, les travaux du Comité d'histoire de la Seconde Guerre mondiale menés dès la fin des années 1950 fournissent des historiques de groupes de Résistance qui livrent des informations sur leur naissance, leur organisation et les combats pour la Libération.

Écouter et consulter aussi :

S'engager pour libérer la France
Organisation des maquis
Sabotages
Libération de la Dordogne et victoire de 1945