[Aller au menu]

Durestal, un maquis brisé

Stationnement des groupes de Résistance au 15 octobre 1943. Archives départementales de la Dordogne, 1 W 1838

Le maquis de Durestal (Cendrieux) a été la cible d'une vaste opération de répression en octobre 1943.

Le site de Durestal, grâce à son environnement végétal, topographique mais aussi social, a accueilli plusieurs groupes de Résistance, à des époques différentes. Il est occupé pour la première fois au mois de juillet 1943, par le maquis de Mojzesz Goldman, dit « Mireille », l'un des premiers chefs de l'Armée Secrète (AS) en Dordogne. En octobre 1943, une lettre de dénonciation indique aux autorités l'emplacement du camp. Le 20 octobre, les Groupes Mobiles de Réserves (GMR) sont dans la région de Sainte-Alvère, mais ils redoutent d'engager une bataille à Durestal. Après cette opération, le site est évacué.

Écouter aussi :

  Vivre au maquis de Durestal

Voir aussi le Discours d'André Malraux au camp Ancel (Durestal, commune de Cendrieux) enregistré pour le journal télévisé du 13 mai 1972 (Institut national de l'audiovisuel - INA).